Logo Chien Zen

L’apprentissage de la propreté pour le chiot

L'apprentissage de la propreté
Dans un premier temps, choisir un endroit pour le chiot, son lieu de couchage peut sembler anodin, mais s’avère essentiel dans l’apprentissage de la propreté. Lui offrir un endroit adapté permettra un apprentissage plus rapide et facile, pour vous comme pour lui ; l’idée majeure étant qu’il n’ait pas ou peu la possibilité de se soulager en intérieur.
Le lieu de couchage

Votre chiot aura besoin de sorties fréquentes les premières semaines ; il est donc important de choisir un endroit adéquat et proche de la sortie. Mais attention, les endroits de passages (entrée, couloirs, etc.) sont à éviter. Si vous avez une famille nombreuse, il est primordial de choisir un endroit au calme pour que le chiot ne soit pas dérangé lors des phases de sommeil ou repos. De plus, placer le chiot dans l’entrée pourrait lui indiquer que vous souhaitez qu’il gère les entrées et sorties des membres du foyer, et le placer en position de garde. La plupart des chiens sont très mal à l’aise dans cette fonction et pourraient vite montrer des signes de malaise (anxiété, stress, etc.).

Lors de vos absences

Si vous avez un parc bien adapté pour votre chiot, n’hésitez pas l’y laisser lors de vos absences (course extérieure, chercher le courrier, rdv médecin, etc.). Afin que cet endroit soit apprécié, vous pouvez lui servir ses repas dans cet endroit ; le mettre dans le parc pour les moments de repos/sieste avec éventuellement un jouet qu’il apprécie ou un article à ronger (nerf de bœuf, oreille de veau ou lapin, etc.). Il associera rapidement son parc à un endroit super sympa et ne verra aucun inconvénient à y rester 1 ou 2 heures si vous devez vous absenter. Vous pourrez moduler et agrandir le parc en fonction de ses besoins, de son rythme d’apprentissage et de sa croissance. Si vous n’avez pas de parc, une cuisine fermée ou une pièce dédiée fera très bien l’affaire ; habituez le chiot à y passer du temps comme décrit ci-dessus. Pensez bien qu’un chiot peut avoir des accidents de propreté ; l’idéal est d’avoir un sol en carrelage. Si vous avez du parquet, vous pouvez acheter du sol vinyle de la taille de la pièce pour protéger votre parquet. Que ce soit dans son parc ou dans sa pièce, placez un coin « toilette » avec des tapis de propreté ou de toilettes pour chats dans lesquelles vous aurez disposé des granules de paille (cf photo dans la section « Apprentissage de la propreté »). Assez rapidement, lorsque le chiot est propre, vous n’aurez plus besoin du parc ni de l’enfermer dans une pièce. Vous profiterez simplement de moments où il est fatigué (sieste, moment de repos) pour sortir sans lui.

La nuit

Il y a plusieurs possibilités. La première question est : où souhaitez-vous faire dormir votre chien ? Si c’est dans la chambre, rien de plus facile : vous n’aurez qu’à placer le coussin du chiot au pied de votre lit, à portée de votre bras. Ça vous permettra de le caresser ou le rassurer si besoin les premières nuits. Il dormira dans le salon ? C’est une bonne idée… si vous le pouvez, dormez à côté de lui (peut-être sur le canapé) les 2-3 premières nuits. Là aussi vous pourrez le caresser et le rassurer si besoin les premières nuits. Sa place est dans la cuisine ? Dans ce cas, choisissez bien l’emplacement du coussin ; peut-être dans un coin cosy. Ajoutez dans son lit des peluches, et un t-shirt qui a votre odeur. Si vous avez la serviette ou peluche qui a l’odeur de sa fratrie, laissez là-lui ; c’est le meilleur doudou qui soit. Si vous optez pour un parc, voici une illustration idéale : un coin dodo avec panier, une cage ouverte pour l’habituation de la cage (transport), des jouets, un coin toilette (optionnel).

Dès l’arrivée de votre chiot, ce sera votre priorité !  Les chiots font leurs besoins de façon régulière, et en fonction de leur activité ou rythme de la journée. En étant disponible et assidu, votre chiot pourrait bien être propre (hors accidents) en 10-15 jours ! Nous allons border les grandes règles à observer pour favoriser cet apprentissage.


Pour la grosse commission, c’est en règle générale dans la demi-heure qui suit le repas. Certains chiots sont très rapides, et feront dans les 10 minutes qui suivent le repas ; d’autres, ça peut être 30 minutes ou plus suivant le repas. Il vous faudra apprendre à connaître votre compagnon, ce qui pourrait prendre quelques jours. Une fois que vous aurez identifié son rythme, ce sera plus facile.

Pendant ou après une phase de jeu lors du retour au calme. Lorsque vous jouez avec votre chiot, ou qu’il joue tout seul, vous le verrez subitement cesser le jeu, observer son environnement, renifler au sol (il cherche l’endroit idéal pour uriner) ou se diriger vers la sortie (porte principale, baie vitrée, etc.). Dès que vous observez ce comportement, cela doit immédiatement vous alerter. Si votre chiot est encore petit, dirigez-vous calmement vers lui, prenez le dans vos bras (un chiot ne vous fera jamais pipi dans les bras), et sortez-le. Vous pouvez aussi anticiper et le sortir régulièrement (toutes les 30 minutes) tant qu’il est actif. Après avoir bu… C’est plus rare mais certains chiots sont pris d’une envie pressante d’uriner après avoir bu dans leur gamelle. Si votre chiot en fait partie, il vous faudra observer lorsqu’il boit, et prévoir une sortie hygiénique doit derrière. Une fois dehors, soyez le plus calme et neutre possible, évitez de trop bouger, attendez que le chiot fasse son besoin, puis félicitez-le avant de rentrer ou reprendre la partie de jeux.

L’apprentissage de la propreté est de loin la partie la plus ingrate et la plus contraignante lorsqu’on adopte un chiot, mais plus votre nouveau compagnon aura la possibilité de faire ses besoins dehors, plus il apprendra que c’est là qu’il faut faire, et non dans votre intérieur.

Si malgré toutes vos tentatives, votre chiot continue de faire ses besoins en intérieur, pas de panique. Il y a des pistes à explorer :

Votre chiot n’a pas eu l’occasion de sortir extérieur à l’élevage : c’est un cas de figure malheureusement assez fréquent. Par peur de maladies ou autre, certains éleveurs gardent les chiots en intérieur, dans des parcs jusqu’à leur cession. Ces chiots ont donc appris (depuis qu’ils se tiennent debout) à faire sur du carrelage ou des tapis de propreté. Pour eux, le monde extérieur est de la science-fiction et il leur faudra quelques jours/semaines pour appréhender ce nouvel environnement. Tant qu’ils n’y seront pas à l’aise, ils se retiendront pour faire leur besoin dans un environnement connu et qui les rassure : votre intérieur. Solution : sorties fréquentes et surtout prolongées, toujours au même endroit pour que cela fasse partie de la normalité pour votre nouveau compagnon. Si votre chiot montre de grosses peurs, faites-vous aider par un professionnel qui vous donnera des outils dans la gestion des sorties.

Votre chiot fait très souvent pipi, plusieurs fois de suite : consultez un vétérinaire afin d’écarter tout risque d’infection urinaire.

Votre chiot fait ses besoins dès que vous arrivez à la maison : soit il fait partie de la catégorie de chiots qui n’ont jamais vu l’extérieur (cf paragraphe ci-dessus), soit il est tellement occupé ou distrait en extérieur qu’il ne pense pas à faire ses besoins. En effet, le monde extérieur est souvent très stimulant pour un chiot : des gens qui passent, des feuilles qui volent, un congénère dans son champ de vision, bref, les distractions ne manquent jamais. Vous devrez vous armer de patience et surtout adoptez l’attitude suivante : lors des sorties hygiéniques, restez le plus neutre et calme possible, en évitant de parler au chiot (pour ne pas attirer son attention), et ne jouer pas avec lui tant qu’il n’a pas fait ses besoins. En diminuant au maximum les tentations d’occupation, il devrait pouvoir se concentrer sur sa vessie. Lorsqu’il aura fait ses besoins, renforcez le comportement cette fois-ci en jouant ou en l’emmenant voir du monde si votre chiot adore cela.

Le maître mot de l’apprentissage de la propreté sera toujours : patience.

Pour accéder à l’eBook gratuit sur l’apprentissage de la propreté du chiot, cliquez sur le lien téléchargement ebook gratuit.

Partager cet article

Abonne-toi à ma newsletter !

Tu recevras en avant-première les dernières informations de Chien Zen

Plus d'articles

Comportement de prédation
Uncategorized

Mon chien fait de la prédation

Comprendre et gérer le comportement de prédation chez le chien Si votre chien semble parfois plus apte à jouer les rôles de chasseur que de